/ / / Escapade nature sur la Presqu’île de Crozon

Escapade nature sur la Presqu’île de Crozon

| 2 commentaires
Escapade nature sur la presqu'île de Crozon
Escapade nature sur la presqu’île de Crozon

Pour les amoureux de la nature et du grand air, nous avons concocté une idée de séjour qui vous séduira à coup sûr !

Si vous aimez la randonnée dans des paysages riches et préservés, vous allez adorer découvrir vous aussi la Presqu’île de Crozon.

 

Prenez le temps de vivre à l’extérieur pour nourrir votre intérieur.

 

3 jours découverte sur la Presqu’île de Crozon

Notre dernière escapade nous a conduit à l’extrémité Ouest de la Bretagne, sur la pointe du Finistère, en plein coeur d’une réserve naturelle. La presqu’île de Crozon, jusqu’alors inconnue au bataillon, nous a offert un séjour riche en paysages turquoises et verts que nous n’imaginions pas dans cette partie de la France.

 

Les falaises se jettent dans la mer sur le sentier côtier
Les panoramas du sentier côtier

Notre séjour est basé, comme pour nos voyages, sur la jouissance des bonheurs simples et gratuits. Nous partageons avec vous ce que nous avons vu ou fait, ce qui laisse une partie de cet incroyable patrimoine à découvrir par vous même pour nous enrichir de vos commentaires.

 

Bienvenue à Morgat

Nous sommes accueillis par le crachin qui caractérise nos côtes bretonnes et qui lui donne une atmosphère poétique. Nous séjournons à Morgat, où Tom s’est chargé de nous réserver 3 nuits à l’hôtel de la Baie, qui offre une vue très agréable sur la baie de Douarnenez. Morgat c’est un ancien petit village de pêcheurs devenu station balnéaire, lieu de villégiature des touristes venu chercher un coin de paradis.

 

Ancien petit village de pêcheurs, voici Morgat sur la presqu'île de Crozon
Bienvenue à Morgat sur la presqu’île de Crozon

Niché au creux de la baie, Morgat c’est l’animation à taille humaine de la presqu’île, ni trop ni pas assez. C’est ici que vous trouverez la plage et les sports aquatiques, mais aussi les restaurants et bars pour faire une escale réussie.

 

sur la jetée de Morgat un jour de bruine
Atmosphère poétique sur la jetée de Morgat

Nous avons apprécié la gentillesse des commerçants, la clientèle touristique (clairement venue profiter de l’environnement sauvage qui nous entoure) et la proximité avec les points d’intérêts.

 

Les incroyables trésors de son littoral

Des sites naturels remarquables aux implantations militaires, le patrimoine de cette côte déchiquetée est riche d’histoires et de nature.

Nous vous conseillons fortement de prendre vos chaussures de marche pour aller faire un tour sur le sentier côtier et découvrir l’ampleur des paysages qui ne cessent de changer. De criques en falaises, le sentier du GR 34 promet de vous emmener dans des endroits magnifiques.

 

Sur le sentier GR 24, le meilleur moyen d'admirer les paysages
Sur le sentier côtier GR 24

Nous n’avons pas parcouru ses 144 km, mais avons passé du temps à randonner autour du Cap de la Chèvre et de la Pointe de Pen-Hir que nous avons adoré avec ses vues imprenables sur la Mer d’Iroise et ses Tas de Pois qui la prolongent.

 

A la pointe de Pen-Hir on peut admirer les rochers dans l'eau
La pointe de Pen-Hir et ses Tas de Pois qui la prolongent dans l’eau.

Bien balisé, vous n’aurez aucun mal à vous repérer sans carte sur le sentier. Et puis, n’hésitez pas à demander aux autres, c’est une bonne excuse pour échanger avec quelqu’un d’autre que mère nature.

Le littoral est préservé et très sauvage, faites attention de ne pas tomber des falaises en prenant vos photos !

 

Une plage située sur la pointe de Pen-Hir
Séjour nature au coeur des paysages apaisants

Au delà des paysages, vous découvrirez aussi une partie de l’Histoire, marquée par une présence militaire sur ce bout de terre stratégique. Nous avons fait un saut dans la passé en nous rendant au mémorial de la bataille de l’Atlantique, où nous avons fait le tour des extérieurs, le musée étant fermé en cette saison.

Nous avons passé la majorité de nos journées dehors à nous émerveiller des panoramas que nous ont offert ce littoral hypnotique.

 

L’écrin de la 7ème plus belle plage d’Europe

C’est Tom qui en avait entendu parlé avec ce fameux concours qui a élu, sur photo, l’Île Vierge comme étant le 7ème plus belle plage d’Europe. C’est sur que le paysage a de quoi remporter un concours de beauté, son esthétique est parfaite et ce doit être la représentation parfaite d’une plage paradisiaque pour la plupart d’entre nous.

 

le crachin sur les paysages
L’envoûtante bruine de l’île vierge

Le chemin qui y mène se situe derrière la Maison des Minéraux à Crozon, il est en terre et vous conduira au début du sentier côtier, là où vous continuerez à pied. Prenez à droite, sur le sentier et quelques minutes plus tard vous pourrez admirez d’en haut, l’Île Vierge et ses eaux turquoises.

 

L'île vierge, élue 7ème plus belle plage d'Europe
La célèbre plage de l’île vierge

Tout y est pour un décor de carte postale sans oublier l’odeur des pins maritimes qui libèrent leur douce saveur enivrante. Nous sommes allés jusqu’à la pointe, sauvage et impressionnante car elle donne sur une immensité de vide bleu.

 

Les pins maritimes de l'île vierge
L’île vierge et ses pins maritimes

Pour descendre sur la plage, mieux vaut être prudent et avoir de bonnes chaussures car la descente est périlleuse. Seul Tom s’y est aventuré, me laissant l’admirer depuis le sommet de la falaise.

Découvrir cet endroit nous a permis d’effacer à jamais l’image que nous avions de la Bretagne, il était temps !

 

Les délices d’une pause iodée

Adeptes de la pêche à pied, nous n’avions pas l’intention de nous préparer notre plateau de crustacés mais nous sommes tombés par hasard, sur une plage recouverte d’huîtres.

Nous n’avons jamais pêché des huîtres de cette taille et sommes restés un instant fasciné par l’ampleur de leur nombre, et de leur taille. Avec envie, nous avons goûté simplement le délicieux mollusque tout juste sorti de mer pour le plaisir des choses simples.

Dégustation d'huîtres sur la presqu'île de crozon
Délice iodé sur une plage abandonnée

Un délice iodé savouré les pieds dans l’eau.

 

Le pont qui nous a ramené chez nous

Pour venir déjà nous l’avions emprunté, le pont de Térénez qui nous a permis de traverser l’Aulne.

 

le pont de Térénez permet de rejoindre la presqu'île de Crozon
Le pont de Térénez qui permet de traverser l’Aulne

Un fantastique ouvrage d’art qui a d’ailleurs été reconnu à travers le monde pour son esthétique et sa technicité uniques en leur genre. Nous avons fait un stop pour admirer la vallée de l’Aulne, ultime instant magique avant de reprendre la route vers notre chère Touraine.

 

Si vous y allez

Pour se rendre sur la presqu’île de Crozon :

  • En voiture : nous avons emprunté l’autoroute de l’Ouest qui est gratuite. C’est à une heure de trajet de Brest, comme de Quimper . Depuis Tours, il faut compter 6 heures mais ça vaut vraiment le détour.
  • En train : il n’y a pas de gare à Crozon mais en arrivant à Quimper ou Brest un service de cars de la SNCF assure la liaison jusqu’à la presqu’île.
  • En bateau : une navette relie Brest à la presqu’île en 30 à 40 minutes.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur Crozon Bretagne ou sur le site de l’Office de tourisme.

 

Retrouvez toutes les photos de notre séjour sur la Presqu’île de Crozon dans notre galerie souvenir.

N’hésitez pas à laissez vos commentaire et vos impressions plus bas sur cette page, ou à nous rejoindre sur Facebook !

 

Escapade nature sur la Presqu’île de Crozon

Je partage
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Shares

2 Commentaires

  1. Comme quoi, pas besoin d’aller très loin pour être émerveillé ! Quoi que, pour moi, petite habitante de Lyon, la Bretagne ça fait un peu loin. Du coup je ne connais pas du tout ce coin de France, et je le regrette à chaque fois que j’en entends parler. Encore plus aujourd’hui : vos photos sont vraiment très belles. Ma préférée, c’est celle de la pointe de Pen-Hir, absolument magnifique. La plage de l’île vierge est impressionnante aussi ! Elle me fait penser au genre de plages que l’on trouve en randonnant sur le GR des calanques de Marseille. Vous connaissez ?

  2. Lucie
    | Répondre

    Merci Julie pour ton commentaire ! Tout à fait, pas besoin d’aller à l’étranger, parfois on a tout à quelques heures de route. Pas toujours facile de tout découvrir on saisi les opportunités et nous n’avons pas encore eu celle d’aller découvrir les calanques de Marseille. Un jour c’est certain, tout comme la « petite Lyonnaise » viendra découvrir la Bretagne 😉

Répondre