/ / / Pourquoi vous allez adorer visiter le Cantal ?

Pourquoi vous allez adorer visiter le Cantal ?

| Pas de commentaire
le Cantal
les vaches Salers du Cantal

Vous cherchez une destination pour partir quelques jours pendant les vacances ? Oui, mais vous n’avez pas non plus un budget incroyable ?! Et bien vous êtes dans le même cas que nous !

Au départ, nous voulions une destination ensoleillée, sauvage, sans trop de touristes et dans le but de faire de la randonnée. Mettre quelques affaires dans le coffre, une toile de tente, le maillot de bain et la crème solaire, sans oublier Polly.

Quand Tom m’a assuré que le Cantal était la destination parfaite, je ne vous cache pas que j’ai fais la moue. Et puis, je me suis laissée surprendre…

 

Le Cantal, c’est loin d’être ce que je m’imaginais !

Quand j’étais plus jeune, j’ai le souvenir de Jean-Pierre Pernault et de son JT de 13h qui avait présenté un reportage sur le Cantal. Rythmé par le son des grosses cloches, les gros plans sur les vaches de Salers et la voix off qui vante les bienfaits de ce petit coin de France, à l’époque, ça ne m’avait pas emballé.

Déjà, c’est où le Cantal ?

C’est un département au coeur de l’Auvergne, cette région située dans la partie sud de la France au milieu de la nature, des rivières, des plaines et des montagnes. Composé d’un massif montagneux, le Cantal est un vestige d’un ancien volcan dont le diamètre est de près de 60 km (le plus grand d’Europe).

 

Panorama sur les monts du Cantal
Sur les routes du Cantal

C’est là qu’on a décidé de poser nos sacs pour 4 jours, sous un soleil de plomb et avec l’envie de découvrir des endroits qui allaient nous en mettre plein la vue.

 

Le Plomb du Cantal, pour prendre de la hauteur

Après nous être installé au camping à Vic-sur-Cère, nous décidons d’entreprendre l’ascension du Plomb du Cantal, point culminant des Monts du Cantal à 1 855 mètres d’altitude (le second plus haut sommet du massif central après le Puy de Sancy, 1 886 mètres).

Sur le principe, crapahuter sur un sommet vieux de 4 millions d’années, pourquoi pas ! Crème solaire, chaussures de marche, casquettes et gourdes en place pour commencer en prenant le départ depuis le col de Prat de Bouc.

Au bout de quelques mètres à grimper à flan de montagne, je me dis que la promenade risque d’être trèèèèèès longue, mais j’y vais en pensant à la fierté de l’avoir accompli une fois au sommet.

 

Randonnée ascension Plomb du Cantal
Escalier dans la roche sur le sentier de randonnée.

10 kilomètres et 3h30 plus tard (c’est de ma faute, j’avais mal aux pieds dans mes vieilles chaussures de marche), nous sommes enfin arrivés au sommet pour admirer le panorama sur les environs. La vue s’étend des Mont Dore, à la Truyère, en passant par l’Aubrac et la Margeride.

Plutôt sympa comme activité pour profiter des lieux tout en musclant tranquillement ses cuisseaux.

 

ascension du Plomb du Cantal
L’ascension du Plomb du Cantal

Aucune difficulté, mise à part la chaleur et ces satanés chaussures usées (je me suis achetée celles-ci depuis). Un petit passage « d’aventurier », où il faut prendre un escalier dans la roche, mais ça se fait très bien. En clair, vous pouvez y aller en famille, nous avons même pique-niqué durant la randonnée, c’était très agréable.

 

Un petit tour à Salers

Nous avons joué les touristes à Salers, appareils photo autour du cou, pour parcourir les rues de cette petite ville pleine de charme.

Constituée autour d’un château, sur une butte qui domine la vallée de Maronne, Salers est chargée d’histoire. Un patrimoine culturel et architectural que nous n’avons pas assez honoré par nos quelques heures de visite seulement. Nous avons prit une carte à l’Office du tourisme afin de faire un tour des lieux essentiels à découvrir mais n’avons fait aucune visite payante.

 

Salers, ville du Cantal célèbre pour ses vaches et son fromages
Le centre ville de Salers

Nous en avons surtout profité pour faire le plein de fromages car, en bons français à qui cela avait beaucoup manqué en Australie, nous adorons le fromage. St Nectaire, Cantal, Salers et Bleu d’Auvergne, nous avons tenu à faire honneur à la région et à nos papilles !

 

Fromage le Saint Nectaire
Fromage d’Auvergne, le Saint Nectaire.

Nous ne pouvions pas partir de Salers sans saluer ses célèbres vaches, caractérisées par leur couleur acajou qui ajoutent au paysage ce côté rustique qu’on a tant apprécié.

 

Vaches Salers
Portrait de famille de vaches Salers.

 

Les gorges et la cascade du Pas de Cère

Comme le Cantal est un endroit aux multiples facettes, on peut très bien passer du temps au coeur de ses Monts, comme au pied de ses rivières. C’est le cas avec cette petite promenade que nous avons pris au départ du Sentier de découverte, depuis la RN 122 entre Vic-sur-Cère et Thiézac.

 

Au coeur de la nature sur le sentier découverte du Pas de Cère
Sentier découverte du Pas de Cère.

A l’arrivée, on admire l’écrin de bleu au coeur de la verdure et on respire son calme. On change de paysage, de panorama mais celui-ci est tout aussi riche et nous apporte ce que nous étions venus chercher en posant nos sacs dans le Cantal : écouter nos coeurs battre à l’unisson avec celui de notre Terre.

 

Informations pratiques

Nous avons séjourné à Vic-sur-Cère au Camping Vic’Nature, à 9€/nuit pour l’emplacement nu, sans électricité.

Parfait pour son accès gratuit à la piscine extérieure de la commune. N’hésitez pas à vous promener aux alentours, la Cère, cet affluent de la Dorgogne, traverse la ville et lui confère des petits coins frais très agréables en été.

 

Tom trace l'itinéraire sur la carte de France
Tom, qui trace toujours nos chemins au fluo rose
L’ascension du Plomb du Cantal est libre, pensez à prendre une carte du sentier à l’Office de Tourisme du Lioran, de bonnes chaussures et de l’eau.

 

L’ascension du Puy Mary est accessible également. Nous l’avons regardé d’en bas, à la terrasse du Chalet du Puy Mary où l’on peut déguster de très bonnes bières locales ! 🙂

 

En définitif, 4 jours c’était bien trop court pour découvrir le Cantal mais cet avant-gout m’a surprise et énormément plu.

 

A vous de jouer

Et vous, connaissez-vous le Cantal ? Avez-vous envie d’y faire un tour ? Quelles sont vos expériences et vos recommandations ?

 

 

Pourquoi vous allez adorer visiter le Cantal ?

Je partage
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Shares

Répondre