Si l’on doit citer des temples célèbres et incontournables au Cambodge, on pense tout de suite aux temples d’Angkor. Mais il y a en beaucoup d’autres au Cambodge… Notamment ceux de Sambor Prei Kuk qui se situent sur le trajet Phnom Phem -> Siem Reap, et que nous vous recommandons !

D’une part parce qu’il est très simple de s’y rendre et, d’autre part, parce que vous serez seuls pour vous émerveiller.

Les temples de Sambor Prei Kuk

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce site archéologique va vous épater. Sambor Prei Kuk, « le temple dans la forêt luxuriante » en langue khmère, s’étend sur 25 kilomètres carrés et mélange 3 styles architecturaux. Le tout datant du VI ème siècle tout de même !

On y trouve 10 temples octogonaux, ce qui est unique en Asie du Sud-Est.

Le style pré-angkorien mêlant art et l’architecture est décrit comme un chef d’oeuvre de la civilisation khmère.

L’entrée est payante : 3 USD/ pers. à l’époque, désormais 10 USD/pers. (janvier 2018). Sincèrement, vous ne les regretterez pas !
L'arbre qui englouti un temple à Sambor Prei Kuk

La nature a reprit ses droits…

Visite de l'intérieur des temples de Sambor Prei Kuk

Majoritairement à l’ombre, puisque vous êtes dans une forêt, il est très agréable de s’y promener ! Aucun moustique, pas de coups de soleil, très peu de gens à l’horizon et le tout en pleine saison.

Que demander de plus ?

Comment s’y rendre ?

En partant de la capitale, Phnom Phen, nous avons prit un bus direction Siem Reap. Comme pour se rendre aux temples d’Angkor, vous montez dans le bus pour Siem Reap. Il faut cependant prévenir le chauffeur (nous l’avons fait écrire par un local), afin de descendre à Kampong Thom.

C’est quasiment à mi-chemin, le seul hic c’est que vous devez tout de même payer le trajet complet jusqu’au terminus, même si vous descendez ici. Rassurez-vous, nous parlons de 5€/personne.

Une fois à Kampong Thom, laissez-vous accoster (et ce sera très rapide) par un tuk-tuk qui proposera de vous conduire aux temples de Sambor Prei Kuk le jour de votre choix. C’est inévitable !

Pour information, nous avons pu le faire pour 12 € la journée à deux. Une bonne promenade en tuk-tuk vous attend pour y aller (environ 50 kilomètres A/R), choisissez-en un qui sera confortable !

Où séjourner ?

Nous avons passé 2 nuits à Mak Heng Heng 168 Guesthouse, pour 9€ la nuit à 2. En face de l’hôtel (qui a la clim et c’était vraiment bien pour dormir), vous trouverez de quoi vous restaurez. Vous pouvez aussi rejoindre le centre-ville à pied où se trouve le marché pour déguster des insectes.

C’est dans cet endroit familial où le propriétaire parle anglais, que nous avons pu réserver nos tickets de bus pour Siem Reap (ou Phnom Phen si vous êtes dans l’autre sens) au moment du départ. Ils nous ont même accompagnés (en 2 roues) jusqu’au bus, au bout de la rue.

Si vous ne prenez pas les billets de bus ici, vous pourrez aisément les acheter dans l’artère principale de la ville. C’est là où se trouvent les « arrêts », avec des locaux qui viendront forcément vous voir pour vous proposer le trajet.

N’hésitez pas à négocier ! Le 1er tarif est généralement le double, voire le triple du prix habituel. C’est pour cette raison que nous sommes passés par l’hôtel. Nous demandons toujours le « vrai prix » à des locaux avant de prendre un bus, tuk-tuk ou taxi.

Les informations utiles :

  • Trouver ses tickets de bus à Phnom Phen pour Kampong Thom (Siem Reap). Nous avons fait un comparatif avec une dizaine d’agences pour finalement trouver notre bonheur à l’agence « Link World », auprès de laquelle nous avons pris nos tickets pour 6,5$ /personne. Voici l’adresse :
    Link World Travel and Tour
    No 125, Str. 5 (Preah Sisovath),
    Daun Penh, Preah Sisowath Quay
  • Pensez à prendre de quoi boire et manger lors de votre visite (de mémoire, il n’y avait rien à se mettre sous la dent).
  • De l’argent liquide pour payer l’entrée 10 USD/pers (depuis janvier 2018).
  • Enfin, et c’est à l’appréciation de chacun, vous verrez beaucoup d’enfants qui voudront vous vendre des écharpes ou autre souvenir. Jouer sur la corde sensible des touristes en les attendrissant, voilà ce qui se cache derrière ce business qui exploite des enfants.
    C’est comme tout : le fait d’acheter encourage à continuer. Pour eux, nous avons envie de vous conseiller de ne pas le faire. Si personne n’achète, cela n’existera plus. Tout simplement la loi de l’offre et la demande.
CAMBODGE | Les temples Sambor Prei Kuk
5 (100%) 6 votes