Le road trip en Australie, quelle aventure ! Et comme toute aventure qui se respecte, il y a une bonne dose d’imprévus…

OK, les imprévus en voyage, c’est génial, ça rajoute du piment à la vie. Mais si on n’anticipe pas un minimum, ça peut vite tourner au calvaire. Et le voyage se transformer en enfer.  C’est pourquoi, je vous ai concocté une liste de matériel qui vous évitera le fameux : « Merde, j’aurai du y penser ! » coincé au beau milieu du désert australien.

Le matériel à emmener dans votre van

Vous avez acheté votre van, vous avez fait vous même un check technique, vous êtes prêt pour le grand voyage. Voici ce qu’il vous faut avant de partir.

Les détails de la trousse à outil :

 Une pince multiprise : Remplace presque toutes les autres pinces et clés. Un genre de « tout en un ».

 Une pince coupante : Pour couper pardi !

 Un tournevis plat : Une taille medium est idéale pour éviter d’en promener 50 sortes.

 Un tournevis cruciforme : Là aussi, une taille medium est l’idéal.

 Un marteau : Votre ami pour ouvrir les noix de coco. Peut accessoirement servir à planter des piquets de tente.

 Une clef à cliquet avec jeu de douilles : une petite clé suffit la plupart du temps. Ne prenez pas un coffret avec 36 douilles ! Quelques unes suffisent : 8, 10, 12, 13, 14 et 16 devraient faire l’affaire.

 Une bombe de dégrippant : (style WD-40) Parfait pour dégripper une vis bloquée par la rouille.

 Un chiffon : Pour s’essuyer les mains autre part que sur vos fringues.

 Une paire de gants : Très utile quand le moteur est chaud. Quand il faut forcer sur une vis sans s’abîmer les mains.

 Un rouleau de gros scotch : Le « répare-tout »

 De la ficelle : C’est toujours utile vous verrez. Assez solide bien sûr ! Pas de la ficelle à rôti…

 Une corde ou une sangle : Peut par exemple vous servir à vous faire tracter par un autre véhicule en cas de grosse panne.

Encombrant mais important :

 Un bidon d’huile moteur (pensez à souvent vérifier le niveau du véhicule. S’il manque d’huile, vous risquez de casser le moteur…).

 Un bidon de liquide de refroidissement

 Des câbles de démarrage pour réanimer votre van

 Un jerrican d’essence (certaines portions de routes ont une station tous les 400km…)

 Un jerrican d’eau potable

Avec tout ceci sous le coude, vous devriez vous sortir d’à peu près toutes les situations.

Où acheter tout ça ?

Mais, non ! Vous n’allez pas emmener tout ça dans vos bagages !

Il y a tout ce qu’il faut sur place, et en cherchant bien, on peut s’équiper pour pas trop cher. Vous n’avez pas besoin d’outils neufs, alors allez déjà jeter un œil dans les « The Salvation Army », ce qui équivaut à Emmaüs en France. Vous y ferez de très bonnes affaires.

Pour le matériel spécifique, l’enseigne la plus intéressante est le « Supercheap Auto ». Le super marché de votre van adoré.

L’enseigne « Kmart » propose aussi quelques outils et même des trousses complètes pour 20 $. À ce prix, vous vous doutez bien de la qualité… Mais bon, si vous ne comptez pas bricoler tous les jours, ça peut suffire.

N’hésitez pas à compléter cette liste grâce à vos expériences personnelles, en ajoutant un commentaire !

 

Le matériel indispensable pour un bon road trip
5 (100%) 2 votes