/ / / À la découverte de Pékin : les incontournables de Beijing

À la découverte de Pékin : les incontournables de Beijing

| Pas de commentaire
Pékin, visite d'une ville incontournable @neweyes
Les incontournables de la capitale chinoise.

Nous voici à nouveau dans le train, pour un trajet de 6 heures où nous verrons des paysages magnifiques. Le train s’engouffre à travers la roche à de nombreuses reprises pour traverser les montagnes qui sont sur notre chemin.

Le 29 juin 2017, nous posons nos sacs à Pékin, également appelé Beijing, la capitale de la République Populaire de Chine.

21,15 millions d’habitants ont fait de cette ville un endroit fabuleux où l’on se sent bien. C’est immense, il y a beaucoup de monde mais la verdure est présente et dégage une atmosphère sereine.

Quartier Dongsi à Pékin @neweyes
Dans le quartier de Dongsi, à Pékin.

Nous prenons nos quartiers à Dongsi, au coeur de la ville et faisons connaissance avec le métro. Hyper simple, nous arrivons à nous repérer et acheter nous-mêmes nos tickets. Il faut avouer que tout est traduit en anglais… Mais que ce soit dans les stations de métro, les gares routières et ferroviaires, discipline et rigueur sont de mise !

 

On ne badine pas avec la sécurité

Pour entrer dans un lieu public, il faut procéder à plusieurs étapes. La première, et parce qu’on est dans le pays le plus peuplé du monde, c’est d’entrer dans la file d’attente.

Rester entre les lignes est la directive, jusqu’à vous présenter au 1er contrôle consistant à laisser vos affaires sur un tapis roulant, direction les rayons X. Vous passez ensuite dans le portique, serez frôlés par le détecteur dans la main de l’agent, puis carrément palpés par ce dernier avant de récupérer vos effets. Et cela À CHAQUE FOIS que vous irez dans un lieu public (y compris pour les visites).

De même, les passeports et visas sont systématiquement contrôlés (hôtels, réservation de train, bus), il est indispensable à tous vos faits et gestes dans le pays.

 

Nos visites dans Pékin

Après avoir retrouvé Marine, la soeur de Tom qui nous rejoint pour 1 mois, nous commençons le parcours touristique. Nous sommes restés 4 jours, durant lesquels nous avons profité au maximum de Beijing et de ses principales attractions.

 

Une douce journée au Palais d’Été

En prenant le métro, nous nous rendons au Nord Ouest de la ville pour la visite du Palais d’Été et de ses jardins impériaux. C’est l’un des endroits les plus visités de Pékin, et aussi le mieux préservé.

Lac du palais d'été @neweyes
Vue sur le lac du Palais.

Une demi-journée pour arpenter ses sentiers, pavillons à l’architecture traditionnelle, temples et jardins.

Sous la chaleur écrasante, et un soleil de plomb, le monde nous mène à l’écart du parcours de visite que nous décidons de ne faire qu’à moitié. Préférant nous perdre dans des portions plus reculées, plus reposantes.

 

Qui veut goûter les scorpions du marché?

Au marché nocturne de Wangfujing, vous en prendrez plein les mirettes (et le nez également). Vos sens seront mis à rude épreuve entre les marchands qui hurlent, les odeurs de nourriture, les scorpions qui bougent sur leur brochette, le touche-touche dans les allées encombrées et vos papilles si vous osez…

Ouvert de 17h à 22h, c’est un endroit où se mélangent les saveurs de la Chine, et les bibelots en tout genre. Un lieu très (trop) touristique, vous l’aurez compris, mais incontournable pour son ambiance.

Foule au marché de Wangfujing @neweyes
Au marché nocturne de Wangfujing, à Pékin.

 

Dîner dans les hutongs

Nous optons pour le hutong (ensemble de ruelles) de Nanluoguxiang où nous découvrons bon nombre de boutiques et de restaurant « à l’Européenne ». L’authentique a foutu le camp avec les habitants, mais le quartier, animé, satisfait les plus branchés de la capitale.

Manger typique là bas est compliqué, la mondialisation a implanté des concepts que nous connaissons déjà en Europe. Un peu déçus donc, de ne pas avoir pris le temps de visiter un autre hutong.

 

Le temple des Lamas et le Parc Beihai

En quelques heures, nous avons visité le Temple des Lamas, le plus grand temple bouddhiste tibétain de la ville. Différents bâtiments abritent des Bouddhas et une exposition. Mais le plus immersif est d’observer les chinois prier Bouddha, se recueillir et allumer leurs 3 bâtons d’encens en guise d’offrande céleste.

C’est là que nous avons appris qu’il faut visiter ce type de temple dans le sens des aiguilles d’une montre, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ou encore qu’on ne tourne pas le dos à Bouddha en sortant du temple (en gros, sortir en marche arrière).

Après cette introduction au bouddhisme, nous sommes allés déjeuner dans le Parc Beihai, un jardin impérial vieux de plus de 1 000 ans, où se trouve l’île de Jade.

L’heure est à la promenade, au bord du lac et au milieu des lotus qui nous accompagnent jusqu’à la fin de cette belle journée.

 

Du monde à la Cité Interdite

Au programme de cette nouvelle journée de visite : la Place Tian’anmen, la Cité Interdite et le parc Jingshan.

Bon, bah sauf que pour nous ce fût, la Place, retour à l’auberge prendre nos passeports, et la Cité Interdite. Hé oui, ils sont indispensables pour avoir son accès à la Cité Interdite. Nous avons perdu deux bonnes heures dans Pékin à faire l’aller-retour et comme c’était notre dernier jour de visite, nous n’avons pas eu le choix.

Commençons par la Place Tian’anmen où après une longue attente pour les fouilles, on peut enfin y poser le pied. Barricadée de toute part, cette place est un symbole de l’Histoire de la Chine où des milliers de personnes y ont perdu la vie, se battant pour leur liberté… Bien sur cette version est sortie de la mémoire chinoise…

La célèbre Place Tian'anmen, Pékin @neweyes
L’immense place Tian’anmen.

Voilà, on ressent tout ça sur cette place, on ressent surtout l’oppression toujours présente, la dictature et le contrôle qui fait taire ou qui fait peur aux habitants du pays.

On passe maintenant les portes de la Cité Interdite qui la jouxte. Et, il y a du monde aujourd’hui (certainement tous les autres jours aussi d’ailleurs). Ce sera visite express dans cette impressionnante cité, pour cause de fermeture imminente, nous laissant à peine 2 heures pour faire le tour des palais.

72 ha à visiter, mieux vaut arriver tôt et avec son passeport ! Grr…Entourés de murs de 10m de haut et 6m de large, le coeur de la cité nous révèle ses trésors, sous l’oeil de notre objectif… et des centaines d’autres personnes qui s’y bousculent.

Enfin, nous terminons cette journée par le parc juste en face, Jingshan, qui offre une vue panoramique sur la cité, si on se donne la peine de monter en haut de sa colline.

 

L’apothéose : visite de la Grande Muraille

Voilà le clou du spectacle, et celle qu’on attendait fébrilement : notre découverte de la Grande Muraille de Chine.

Par une belle journée brûlante, nous prenons les transports en commun, ayant décidé de nous y rendre par nous-mêmes. À l’arrivée, un guichet nous attend pour prendre nos places et monter dans une navette qui conduit au pied de la Grande Muraille.

On décide de monter à pied et, jouant d’une chance incroyable, prenons à droite au hasard en montant jusqu’à la dernière tour rénovée. Nos premiers pas sur cette merveille est un fort moment d’émotion. Nous l’avons imaginé depuis notre salon en Touraine cette Grande Muraille, mais être dessus pour de vrai, ça donne des frissons !

Monter à pied sur la Grande Muraille de Chine @neweyes
Monter à pied la Grande Muraille de Mutianyu.

On y croise du monde, mais moins que dans l’autre sens. Et puis, arrivés à la dernière tour de garde, plus possible de continuer les portes sont murées. Qu’à cela ne tienne, nous escaladons une fenêtre et nous retrouvons sur une partie non rénovée de la Grande Muraille de Chine.

Grandiose, fabuleux, nous sommes seuls et la végétation recouvre le chemin que nous nous frayons tout de même pendant quelques heures. Nous sommes fascinés et excités comme des aventuriers en pleine découverte. Aucun bruit, juste nous et la mémoire de ces pierres érigées pour une défense démesurée. C’est fort et puissant, nous sommes émus tous les 3 et venons de créer un souvenir qui nous lie à tout jamais.

Toutes les infos pour s’y rendre sont dans cet article !

Maintenant, nous quittons la région de Pékin, cap au Sud avec un long trajet qui nous attend jusqu’à Chengdu, dans le prochain épisode…

 

À la découverte de Pékin : les incontournables de Beijing

Je partage
  •  
  •  
  •  
  •  

Répondre