Véritable casse-tête à l’époque de nos préparatifs de Tour du Monde, nous avions eu beaucoup de mal à trouver des informations sur le Transsibérien. Comment réserver ses billets de train ? Quelles portions faire ? Quels stops sur le chemin ? Comment fait-on concrètement pour avoir ses billets de train ? Quoi mettre dans son sac à dos ?

On en a un peu bavé, surtout que nous devions procéder aux réservations en avance, faute de place ! Contrairement à nos habitudes de voyage, pour la Russie, il a fallu anticiper.  Nous allons tenter de vous donner le mode d’emploi, en tout cas comment nous avons fait en juin 2017, quand nous avons traversé ce grand pays sur cette ligne mythique qu’est le Transsibérien.

Le Transsibérien, on le prend où ?

Sachant que nous venions de Riga, en Lettonie, après avoir traversé une bonne partie de l’Europe en bus, nous avons pris un train jusqu’à Moscou. Notre but étant de voyager par la Terre jusqu’à Singapour, la Russie était un gros morceau à traverser avec des belles visite en perspective. Donc, pour nous, ce fût depuis Moscou, avec l’objectif de nous rendre en Mongolie, puis en Chine.

Notre itinéraire d’un mois en Russie

De Riga à Oulan-Bator, nous avons traversé la Russie en empruntant parfois la ligne du transsibérien, d’autre en sortant du tracé pour nous rendre sur le lac Baïkal en Sibérie...

Ceci est notre itinéraire, il y a bien sur d’autres possibilités de tracés. Nous aborderons uniquement notre expérience dans cet article. C’est mieux de parler de ce que l’on connaît !

Où acheter ses billets de train, sans se faire arnaquer ?

Nous avons opté pour le moins cher, c’est à dire sans intermédiaire, ni agence ! Il existe quantité de sites internet qui proposent des billets de train pour voyager en Russie. Difficile de s’y retrouver, surtout quand le prix varie d’un site web à l’autre. Mieux vaut prendre ses billets de train sur le site officiel afin d’éviter les mauvaises surprises.

Les acheter soi-même, en ligne :

Nous avons fini par trouver sur le site internet de la compagnie ferroviaire de Russie, Tutu, l’équivalent de notre SNCF. Bon, comme nous ne parlons pas russe, nous avons pu, heureusement, accéder à une version en anglais, quoiqu’elle ne fonctionne pas sur l’ensemble du site internet…mais google chrome vous propose de traduire vos pages en direct.

Rendez-vous donc sur le site officiel pour acheter ses billets de train russes : tutu.ru

Comment choisir ses billets de train ?

1/ Planifier son trajet

Mieux vaut les réserver en avance, surtout si vous ne voyagez pas tout seul. Vous aurez plus de chance de trouver vos places dans le même compartiment.

Alors, comment ça se passe ?

Déjà, il vous faut déterminer votre trajet et les temps de pause que vous souhaitez faire lors de vos escales. Je dis ça mais vous pouvez très bien traverser toute la Russie sans vous arrêter si vous êtes pressés ! En clair, mieux vaut avoir pensé à son trajet et planifier le nombre de jours de visite entre deux trajets de train. Vous aurez ainsi un planning des temps de voyage en train et des temps de visite. Ça aide pour réserver ses billets de train !

Notre voyage en Russie :

  • Riga (Lettonie) – Moscou : train de nuit, trajet de 17h, passage de frontière à bord. Nous avons fait un stop de 4 jours dans la capitale russe.
  • Moscou – Kazan : train de nuit, 13h de trajet, avec un stop de 3 jours à Kazan.
  • Kazan – Irkoutsk : un trajet de 2 jours et 20h sans stop ! Une expérience inoubliable ! À Irkoutsk, nous avons prit une navette + un bateau pour nous rendre 7 jours sur l’Île d’Olkhon, en Sibérie.
  • Irkoutsk – Oulan-Oudé : train de jour pour un trajet de 6h35 (qui contourne le lac Baïkal, magnifique !) mais nous n’avions pas pris de couchette cette fois-ci.
Attention : Vous allez traverser 9 fuseaux horaires ! Pour être certains d’avoir toujours vos trains à la bonne heure, il faut rester à l’heure de Moscou. Tous les trains du Transsibérien sont annoncés à l’heure de Moscou (départ et arrivée). C’est important pour planifier votre itinéraire. Et aussi très perturbant, on a adoré être perdus pendant 1 mois dans l’espace temps, c’est une sacrée expérience.

2/ Sélectionner son ou ses trains

Donc, maintenant que vous connaissez le jour et l’heure (de Moscou) auxquelles vous souhaitez monter dans votre train, il faut effectuer la recherche sur Tutu.ru.

Sélectionnez la ville de départ et celle d’arrivée. Si cela apparaît c’est que le trajet existe, si non, c’est que la liaison directe n’existe pas. Nous avions acheté une carte papier et un guide pour connaître les trajets de la ligne du Transsibérien.

 

Votre trajet existe, et pour choisir son train, attention aux horaires donc. Nous avons dû prendre un train à 02h du matin, ce fut rock & roll de trouver sa couchette avec les gros sacs sur le dos sans se faire insulter en russe par les pauvres gens que nous avons réveillés..!

Les trains sont notés par les usagers

Les trains affichent une notre sur dix. Ce qui vous donnera facilement une idée de la qualité du trajet qui vous attend. En clair, il y a une évaluation faite par les clients, sur la propreté, les équipements, qualité des services proposés, l’équipage (les célèbres provodnitsa), et même le trajet (secousses, arrêts, etc…).

3/ Choisir son siège/sa couchette

Nous avons choisi la 3ème classe pour nos trajets afin de vivre l’expérience à fond avec les Russes. C’est aussi la classe la moins chère, celle du peuple, celle de la vie, des odeurs et d’une atmosphère indescriptible. Ici, pas de petite nappe, de rideaux, ni de repas chaud servis sous cloche. Non, c’est un immense dortoir d’une cinquantaine de lits, dans un même wagon. Il a y des « cloisons » qui séparent des compartiments de 6 (2 hauts/2bas/2 dans l’allée), mais pas de porte ! On entend absolument tout se qu’il se passe dans le wagon, et ça crée des liens !

Voyager à bord du transsiberien @neweyes

Dans les couloirs du temps (et du train, 3ème classe).

Nous avons adoré et choisirions à nouveau la 3ème classe si c’était à refaire. C’est difficile sur le coup car le confort est vraiment rudimentaire, mais c’est ce genre d’expérience qui l’a rendu inoubliable aussi.

LE conseil qui vaut de l’or :

Si vous voyagez à 2, prenez TOUJOURS une couchette basse dans votre réservation. Vous pouvez faire haut/bas du même côté c’est mieux. Je vous dis ça car pour le plus long des trajets (celui de 2 jours et 20h), nous n’avions plus le choix faute de place, et nous sommes retrouvés avec 2 couchettes hautes. Alors, même si nous étions face à face, je ne vous dis pas l’enfer de ne pouvoir s’asseoir et profiter de la petite table en bas ! Aucune place disponible, nous avons littéralement galerés à trouver un espace en bas, pour manger et dégourdir nos jambes…

Ha oui, et évitez les couchettes près des toilettes aussi… Ainsi que près du samovar (il y a beaucoup de voyageurs qui s’y rendent).

4/ Effectuer son paiement en ligne pour acheter ses billets de train

Pour payer nos premiers billets de train, il a fallu créer un compte sur le site de Tutu.ru. Rien de bien méchant, un e-mail de mémoire, et enregistrer les numéros de passeports des passagers. Il me semble qu’il faut renouveler l’opération à chaque achat de billets (pour attribuer un siège par personne avec son numéro de passeport).
Il nous a fallu ouvrir un compte Paypal, et surtout vérifier que les transactions passaient pas. En clair, il faut une confirmation de paiement accepté, sinon pas de billets !! On pourrait penser que le paiement est effectué mais non, sans la confirmation, rien n’a été validé. Nous avons dû appeler notre banque à chaque fois pour leur dire « oui oui, c’est bien nous et non pas une transaction frauduleuse ». Le banquier voyant des achats en Russie, s’inquiétait et bloquait le paiement. Trop mignon mais surtout casse-pieds. Ça nous a coûté une place ensemble, dans le même compartiment.

Et après ?

Il suffit d’imprimer les billets de train que vous recevrez par e-mail en PDF et de se présenter (en avance) devant la voiture indiquée sur votre ticket.

Ça marche aussi de montrer son billet de train sur son smartphone.

L’enregistrement sur le quai est très ordonné, il faut faire la queue en ligne devant la porte de la voiture où l’on a son siège. Quand vient votre tour, il suffit de présenter son passeport, son visa russe + son billet de train à la provodnitsa. Une fois à bord, vous pouvez imiter vos voisins et vous mettre à l’aise : ils retirent tous leurs chaussures pour se mettre en chaussons, ou chaussettes. Voire même ils se changent pour enfiler leur plus beau jogging.

Attention aux gares d’où vous partez et où vous arrivez !! Il y a plusieurs gares à chaque fois, vous pouvez arriver à une gare et repartir d’une autre DANS LA MÊME VILLE quelques jours plus tard.

Je me dis que nous y sommes arrivés, sans louper aucun train. C’est donc possible !

Si vous changez d’avis :

Le remboursement est possible en ligne et vous pourrez prendre de nouveaux billets si vous vous êtes trompés. Nous n’avons pas eu besoin de le faire donc je ne peux pas vous dire si vous perdez un peu d’argent ou non.

Concrètement, comment prendre ses places à bord du transsibérien ?

Billets train transsibérien by neweyes

Choisir son train pour le trajet Moscou-Kazan

En vous rendant sur le site officiel des trains russes, comme évoqué plus haut : https://www.tutu.travel/poezda/

Voici un exemple pour un trajet sélectionné de Moscou à Kazan pour le 20 septembre 2018, dans l’ordre, vous avez :

  • N° de train
  • Trajet (ville départ à ville arrivée) + la note du train. Ici, 7,8/10 et 9,5/10
  • Heure de départ (à l’heure de Moscou)
  • Date et heure d’arrivée à destination (à l’heure de Moscou)
  • Temps de trajet
  • Nombre de sièges disponibles par classe (ici 36 sièges dispos en 3ème classe et 84 en 2nd)
  • Le prix en Roubles en face de chaque classe
  • Et le bouton réserver son siège.

C’est tout simple finalement, vous n’avez plus qu’à sélectionner le train qui convient le mieux à votre périple pour découvrir la Russie.

mode d'emploi transsibérien @neweyes

On voit bien les places disponibles et celles à côté des WC !

Après avoir sélectionné la classe dans laquelle vous souhaitez voyager (3ème, 2nde ou 1ère), y a plus qu’à son siège/couchette. Trop facile avec les plans qui sont systématiquement proposés !

Les lignes correspondent aux voitures (car 04, car 07, car 12), prenez bien vos places dans la même si vous êtes plusieurs !

Bon, sur mon exemple, il ne reste pas grand chose…C’est un exemple hein ?!

Et voici le billet électronique !

billet de train russe @neweyes

À présenter pour monter à bord. Moscou-Kazan, voiture 5, siège 24

Les prix des billets de train pour le Transsibérien

Au départ, nous étions allés dans une agence de voyage. Pour le même trajet, sans les repas si je me souviens bien, nous en avions pour 1 600€ à deux.

Puis en se débrouillant par nous-même, ce grand voyage en transsibérien nous a coûté au total à 2 :

  • Moscou – Kazan : 6 576, 30 Pуб = 85€
  • Kazan – Irkoutsk : 14 300,80 Pуб = 184€
  • Irkoutsk – Oulan-Oudé : 2 848,40 Pуб = 36€

Sans compter les virgules, et surtout avec le taux de change actuel (09/2018), on arrive à un total de 305 euros à 2, soit 152€ par personne !! Pour traverser la Russie, c’est dingue !

À cela, il vous faudra prévoir d’ajouter vos repas, non prévus à bord. Il faut avoir fait vos courses avant de monter à bord du train russe. À l’intérieur, pas de micro-ondes, juste un samovar (bonbonne d’eau bouillante) est à disposition des passagers, parfait pour la cuisson des nouilles chinoises. Il faut prévoir son café/thé, ses petits biscuits, sandwichs, pain, fruits, nouilles chinoises, ses boissons etc… ainsi que ses couverts/tasse/assiette. À la bonne franquette quoi ! Il y a tout de même des chariots qui proposent des choses à grignoter et parfois des pains fourrés à je ne sais quoi. C’est aussi possible de faire de rapides course sur un quai de gare, lorsque le train s’arrête quelques instants (attention à ne pas louper son départ!!).

Comme on ne comprend pas le Russe, on a joué la sécurité d’emmener notre propre nourriture afin de savoir ce que nous mangions.

J’ai également rédigé un article pour vous conseiller sur ce qu’il y a à prendre pour voyager dans le transsibérien. Rendez-vous ici !

Allez, vous pouvez déjà prendre vos billets de train et faire votre sac ! Et lire l’article de Tom sur l’ambiance à bord.

RUSSIE | Mode d’emploi pour le Transsibérien : billets et voyage
5 (100%) 1 vote